compte-rendu de notre réunion de jeudi dernier rédigé par Anyk LEHNA

Publié le par Beziers Citoyens à Gauche

Petite synthèse d’un bilan de campagne
 
Nous étions nombreux en ce 13 mars 2008, je ne sais si c’est la st Rodrigue qui est en cause mais le cœur y était !!
Nos 2,5% ont été ressenti comme un commencement et non comme un échec. Les outils que l’on a développé, le réseau que l’on a étoffé grâce à ses élections font partie de ce ressenti. Nuancé il est vrai par quelques déceptions de nos 2,5 % alors que la droite dure a 62% des suffrages…
Hélène a ouvert le débat en mettant à plat toutes les questions qui seront les nôtres durant les mois à venir, car comme l’on exprimé de nombreux membres, le second tour commence aujourd’hui pour nous…
Hélène : « au lendemain du vote il faut le dire nous avons échoué dans nos objectifs en voix et nous y reviendrons, mais nous avons réussi dans le rassemblement politique d’une force à gauche, au-delà des partis traditionnels.
Nous étions une liste de citoyens engagés sur le terrain, et l’épisode électoral était pour tous les candidats de notre liste une première !
Nombre de citoyens auxquels notre programme s’adressait n’ont pas pu s’exprimer et c’est dans les quartiers les plus pauvres que l’abstention est la plus forte.
Donc, pour nous la bataille pour notre programme reste à l’ordre du jour avec les biterrois mal logés, sans travail, sans droits…(voir discussion avec Nicole K et Robert C).
Nous avons maintenant une force politique parce que nous avons fait le choix nouveau et politique de passer du terrain de la résistance ( syndicale, associative,…) à celui de l’expression politique sur la ville et sur le biterrois. Mais dans le même temps nous n’avons pas abandonné ce terrain pendant la campagne, ce qui est très positif.
Notre démarche était nouvelle et cette expérience nous a beaucoup appris ! nous allons poursuivre non seulement dans les combats quotidiens qui nous ont toujours animés mais aussi dans l’expression politique de cette nouvelle force à gauche . comment il faut répondre à la question : face à la mondialisation, peut on faire autre chose que l’accompagner comme le fait la gauche traditionnelle ? (question de fond posée par tous nos sympathisants et les jeunes). Faire une organisation « autrement » avec d’autres principes de démocratie, comment ? nationalement, régionalement ? comment ne pas donner des mandats à certains et garder toute l’attention politique du plus grand nombre ? comment continuer à s’exprimer en tenant la distance (journal ?) comment éclaircir notre orientation politique de construction avec la diversité de nos démarches dans les villes et villages alentour et nationalement. quel texte, quel statut exprimant cette orientation ? est elle consensuelle ? »
Robert : extraits « 1- déjà notre sigle « citoyens à gauche ! » n’était peut-être pas le mieux adapté à cette campagne. Au départ, je pense qu’il y a eu qu’on le veuille ou non amalgame avec le PS …- notre plaquette « réflexions et propositions » était trop chargée, trop de textes, trop intello. La réalité est, que le biterrois moyen n’est pas prêt à avaler autant de textes aussi clairs soient ils. Aujourd’hui , il n’y a plus de lecteurs mais des téléspectateurs et de internautes zappeurs de tout poil. De plus, absence de photo de notre tête de liste alors qu’il aurait au contraire fallu insérer des photos de Pia (seule femme candidate) . je pense qu’à l’avenir, nous allons devoir cibler les couches moyennes car notre électorat est là. Cela prendra du temps, et cela va nous obliger à faire de l’info , à démonter le PS et le PC et expliques clairement notre hostilité face à ces deux partis. Faire passer et accepter le message que nous sommes une gauche renaissante véritablement antilibérale.
2 – faut-il dissoudre « citoyens à gauche ! » ? personnellement je dis oui il faut une nouvelle entité, se fédérer en association type CUAL ou pourquoi pas en parti .
3 – bien sûr qu’il faut participer aux mouvements des collectifs régionaux et nationaux. Se serait une erreur de se marginaliser.
4 – remercier nos électeurs certes c’est important pour ne pas couper les ponts…
5 – nos prochains combats doivent s’orienter contre tous ceux qui génèrent la misère des populations les plus fragiles… se battre encore et encore sur le déclin vertigineux de l’enseignement, la base élèves en est un bon exemple, pour les soins de  la sécu etc… néanmoins je considère que partis de rien avec les moyens que nous connaissions nous n’avons pas à rougir d’un résultat honorable. »
jean Michel ( monsieur 22%) : notre programme n’est pas à remettre en cause , avec ce contenu à la Bastide Rouairoux une liste citoyenne a gagné contre une liste sortante PC/PS ! le pourquoi de l’échec de la gauche dupla : le refus de mettre la droite et l’extrême droite sur le contenu( pas de procès à Couderc sur le rroms, pas de lutte après l’incendie de l’usine à béziers.
Le pourquoi du faible score : l’absence de référence nationale pèse sur les résultats. Ce qui n’a pas empêché la victoire à La Bastide.
Quelques questions de fond :1 il nous manque une hypothèse stratégique= la république sociale, la révolution, le réformisme révolutionnaire d’Hugo chavez.2 le peuple a besoin de la gauche et pas du PS. »
Ensuite, la discussion s’est enchaînée comme nous savons si bien le faire. ! nous avons relativiser les 62% accordée à la droite en tenant compte des 43% d’abstentionnistes . couderc est à la tête de Béziers avec un tiers de la population . c’est donc vers ces 42% que nous devons avoir un travail de fond. Nous avons réaffirmé notre différence, notre envie de faire de la politique autrement, de miser sur l’intelligence des électeurs, de marcher à contre-sens et enfin de garder notre honnêteté et notre cohérence. Le mot résistance est revenu souvent, mais il nous faut trouver  «  les formes de résistance » . nos défis : respecter, résister, garder notre diversité, être visible, ne pas niveler par le bas etc …nous avons une identité particulière qu’il faut véhiculer à travers un journal, des actions ludiques, festives, culturelles. ne pas rester plus d’un mois sans être sur le terrain... entretenir la proximité dans tous les quartiers, redonner un peu de noblesse à la démocratie. Le débat a été très riche, très alimenté, aussi ce petit condensé oublie certainement des paroles importantes. Mille excuses, je n’ai que deux mains et deux oreilles (et peut-être une tête !)
 
Anyk Lehna, heureuse que vous soyez là.






Compte-rendu de la réunion départementale des collectifs qui eut lieu à Marseillan vendredi soir  par François Muselet



Il y avait 25 personnes et une douzaine de collectifs représentés. Mais plusieurs collectifs,  engagés dans le second tour étaient absents.Dans beaucoup de communes l'intervention des citoyens anti-libéraux a été riche d'enseignement,même s'il y a eu beaucoup d'hétérogénéité liées à des différences d'appréciation politiques et au contextes locaux. A Montpellier,la liste citoyens et LCR a fusionné avec les Verts et est donc présente au 2°tour, à Prades la liste a obtenu 19% et s'est maintenue,à Pézenas "Cap à gauche" a fusionné avec la liste PS, à Montagnac,la liste a fait 28%, à St Pons 22% à Mèze 7%...Donc des résultats extrêmement intéressants dont il faudra tirer les leçons calmement d'ici peu.
Il est prévu une AG départementale le jeudi 20.Nous avons indiqué,Anyk et moi que nous n'y participerions pas puisque notre prochaine réunion se tient ce jour là et qu'il nous semble plus judicieux de privilégier la consolidation des collectifs locaux. Mais il est vrai, au contraire, que des militants "isolés"ou certains collectifs qui ont été privés de campagne aspirent à se réunir.
L'ordre du jour de cette AG sera :- la structuration de notre mouvement
                                                -Choix du nom
                                                -Analyse de la situation après les municipales et réflexion sur la ligne de la LCR et du PC

Ce sera aussi à l'ordre du jour de notre propre réunion qui devra désigner ses deux délégués(et éventuellement des observateurs) pour la Coordination Nationale des 29 et 30 mars.
Pour ma part,je propose que notre Collectif biterrois s'appelle: Collectif"Citoyens à Gauche! " et au niveau national je maintiens ma propositions antérieure : Mouvement des collectifs( de citoyens à gauche?)
Notre mouvement regroupe des citoyens,encartés ou pas,mais il est totalement indépendant des partis et définit lui même sa propre orientation et choisit les combats qu'il veut mener en recherchant éventuellement l'unité la plus large pour essayer de gagner. L'expérience récente montre qu'il n'est pas possible d'avoir en notre sein des forces politiques constituées qui poursuivent nécessairement des buts particuliers qui ne sont pas forcément les notres. Nous cherchons à réaliser l'unité de tous les anti-libéraux (depuis la gauche du PS) sur des objectifs conformes aux intérêts généraux de la société,mais notre mouvement ne doit pas essayer de regrouper ces forces politiques en tant que telles en son sein ne devons pas non plus comme le fait la LCR nous fixer comme objectif le regroupement des seuls "anti-capitalistes".Ce serait réducteur et ne répondrait pas au problème qui se pose à toute la socièté: comment arrêter la course folle de ce système vers l'abîme? Beaucoup de gens prennent conscience du problème, mais ne pensent pas pour autant que c'est la question du capitalisme qui est posée .D'autant plus, qu'en ces termes,il n'y a pas, depuis l'échec de la révolution d'Octobre 17, le goulag et l'effondrement de L'URSS de modèle alternatif.
NON,nous devons rassembler tous ceux qui veulent résister aux conséquences du libèralisme avec ceux qui "savent" qu'il faudra renverser le système et qui " savent" par quoi le remplacer.(et ils ont bien de la chance!)
Voilà donc le mandat que je propose pour nos délégués. Envoyez-moi vos observations et propositions si vous souhaitez que je les répercute à toute la liste de diffusion.

François MUSELET

Publié dans Debat- Commentaires

Commenter cet article