L'Hérault du Jour Mercredi 5 Mars 2008 extrait

Publié le par Beziers Citoyens à Gauche

Municipales. Cette semaine,tour d'horizon des grandes villes de l'Herault 
Aujourd'hui Béziers, où la batailles'annonce plus serrée que prévue.


                 A Béziers tout est
            Possible... au 2eme tour

Dimanche six listes, fortes de 49 noms chacune, se disputeront le vote des électeurs. La bataille s'annoce plus sérrée que prévue. D'ores et déjà, dans le camp de la droite, on semble résigné à passer l'épreuve du 2éme tour. Pourtant, il y a encore peu, la ville bruissait de pronostics sur l'issue du prochain scrutin. Selon la couleur politique des uns et des autres, le ton était à la résignation et au fatalisme ou carrement aux accents toniques teintés d'une légère arrogance... En substance, et c'était plus que sûr
Raymond Couderc serait élu, les doigts doigts dans le nez et les orteils croisés, dés le premier tour. Il est vrai que début février, il était le seul prétendant aux voix de droite contre trois listes à gauche : celle de rassemblement à gauche, Béziers pour tous, conduite par Jean-Michel Duplaa, celle du PCF et de la LCR que mène Aimé Coquet et enfin celle de Citoyens à gauche ! emmenée par Pia Mellilo. Un vrai boulevard !
Un sondage, décidement trés opportun, venait même conforter cette analyse : 53% pour Raymond Couderc et 20% pour son challenger le plus sérieux. Aux autres listes de se partager les miettes.


Branle-bas de combat

Trois semaines plus tard, cebel édifice tangue et prend l'eau. D'abord Guilhem Johannin annonce sa liste " autonome " du Modem. Le 21 février, date limite du dépot des listes, c'est le coup de grâce... Alain Ricard boucle enfin sa liste labellisée Front National. Une belle pierre dans le jardin clos de l' UMP car ces deux  " trublions " ne cachent pas vouloir " prendre des voix à la droite ". Du même coup, les sourires sont un peu plus figés à droite et l'optimisme " raisonné " semble maintenant dans le camp de " Béziers pour tous "  . Comme disait l'autre : " Les premiers  seront [ peut être demain ] les derniers ". Et si c'était plus qu'une prédiction ? M.S.

Publié dans Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article