Conférence-débat : Raoul-Marc Jennar 21 Janvier

Publié le par Beziers Citoyens à Gauche

Conférence-débat  

Raoul-Marc JENNAR 

Politologue

artisan du NON au TCE de 2005 

QUELLE EUROPE

APRES LE NON ? 

Théâtre du Minotaure

15 rue Solferino - Béziers 

Lundi 21 janvier 2008e 

18h30 Accueil

19h Conférence

20h Débat

20h45 Signature d’ouvrages

par le conférencier 

« (…) Les raisons de rejeter le TCE demeurent pour rejeter un traité modificatif qui, de l’aveu même d’Angela Merkel, « ne va rien changer ». La charte des droits fondamentaux traduit toujours un terrible recul par rapport à la Déclaration universelle des droits de l’homme ; les orientations néolibérales des politiques européennes sont maintenues ; le statut et les missions de la Banque centrale européenne n’ont pas été modifiés ; les dispositions qui accentuent la perméabilité de l’Europe aux effets les plus néfastes de la mondialisation sont renforcées ; la politique de défense de l’Europe reste enfermée dans le cadre de l’OTAN ; dans ses rapports avec les pays du Sud, l’Europe poursuit ses pratiques paternalistes et continue de nier la souveraineté des autres peuples.

Pas le moindre changement significatif n’a été apporté à ce qui a justifié le « non » du 29 mai 2005. Puisque rien ne va changer, notre refus ne peut changer. Faut-il pour autant se réfugier dans l’indifférence ou le désespoir ? Nous n’avons pas ce droit. Nous ne pouvons nous réfugier dans cette facilité. Nous sommes comptables devant les millions de Françaises et de Français qui ont voté « non » le 29 mai. Nous sommes responsables. Il nous revient d’assumer le « non » que nous avons porté. (…) »       (RM Jennar - L’Humanité 02.01.08)

« Cette Europe possible que trace à grands traits RM Jennar n’est pas forcément l’Europe rêvée. Du moins ferait-elle disparaître ce qui tue le rêve »                  (M. Soudais - Politis 25.10.07) 
 

Quelle Europe après le Non ?

Une réflexion et une analyse utiles à tous ceux qui veulent faire campagne pour une autre Europe.

Publié dans Rencontres importantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article