Municipales: Article paru dans l'Herault du jour

Publié le par Beziers Citoyens à Gauche

listmunicip.JPG

Municipales. La liste « Citoyens à gauche! », composée de militants associatifs,politiques et syndicalistes, est la troisième à se déclarer.

" Liste de citoyens pour les citoyens hors des appareils" 

Ils sont quatre dans le local de campagne de la liste « citoyens à gauche », rue Victor Hugo. Ils s'apprêtent à partir tenir une assemblée de quartier vers la Bourse du travail. A gauche, outre la liste conduite par Jean-Michel Du PIaa et celle emmenée par Aimé Couquet pour le PCF, la LCR et le Parti des Travailleurs, « Citoyens à gauche » revendique sa place.
Souvent présentée comme émanant d'une partie du Collectif Unitaire Antilibéral (Cual) de Béziers, elle serait, en fait, plus que cela selon ses initiateurs. « Ce n'est pas parce que le Parti Communiste s'est retiré des Cual que l'histoire collective s'arrête à ce moment là... Heureusement d'ailleurs. Les choses bougent, suivent une évolution normale pour les Cual. C'est un collectif d'individus.Certains sortent d'autres arrivent... », explique François Muselet.

Le jeune syndicaliste Sébastien Vernieres tient à préciser : « Nous sommes une liste de citoyens pour les citoyens hors des appareils. Nous ne voulons pas nous en remettre aux appareils politiques pour ce qui concerne notre vie. Moi, c'est la première chose qui m'a décidé à rejoindre cette liste».

Pas de tête de liste marquée par un parti

A la gauche de la gauche deux listes solliciteront les électeurs. Geneviève Laffitte s'en explique :« Il y a des différences, entre nos deux listes qui nous paraissent fondamentales.Par exemple, c'est une liste de citoyens et pas d'appareils. Deuxièmement nous ne voulons pas d'une tête de liste marquée par un Parti politique ». « Comme nous sommes clairement antilibéraux, nous sommes donc contre toutes négociations avec le PS au 1er comme au 2ème tour. C'est d'ailleurs un autre point d'achoppement avec l'autre liste qui est très ambiguë sur le sujet. De toute façon le PS et le PC sont incapables de s'opposer aux libéraux. Ils ne peuvent pas s'empêcher de les accompagner », ajoute François Muselet.

« Sur l'autre façon de faire de la politique, nous n'avons pas changé...Nous. C'est une continuité avec notre pratique dans les Cual ou chacun tient compte de l'autre. Faire de la politique autrement ne passe pas forcément par les appareils, la preuve... Franchement, nous avons plutôt le sentiment d'être constants »,argumente Annick Vollet-Lehna.La liste restera ouverte jusqu'à la fin officielle des dépôts de candidatures (10 jours avant le 1er tour) « Elle est déjà quasi complète mais nous n 'excluons pas de remplacer des noms par d'autres. Des militants de tous horizons, et bien sûr du PCF, peuvent venir nous rejoindre... A partir du moment où ils viennent en simple citoyen ». tient à souligner Geneviève Laffitte.

Une campagne à moins de 10 000 euros
 

Une plaquette en quatre feuillets qui contient une synthèse du programme est distribuée largement.   « Nous faisons attention à nos dépenses car nous n'avons pas d'appareil derrière nous. Nous souhaitons faire une campagne à moins de        10 000 euros. C'est pour cela que nous avons ouvert une souscription ». Ils sont unanimes pour déclarer que ce ne sont que des axes de travail : « Ce que nous présentons dans cette plaquette, c'est l'expression de nos convictions, pour l'essentiel. Nous détaillerons avec les gens, dans les débats, mais ensemble. Non pas à deux ou trois...»

 

En déclarant comme les zapatistes : « Nous n'avons pas à demander la permission d'être libre. »,Ils ne font pas mystère que cette liste est une nouvelle étape dans la constitution d'une force gauche " citoyenne".

«La machine est en marche, nous ne reviendrons pas en arrière. Nous sommes en fait la vraie surprise de ce scrutin!»

MICHEL SZEWCZYK

 


 

Publié dans Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article