Qui sommes-nous ?

Publié le par Beziers Citoyens à Gauche

DES CITOYENS, pour la plupart engagés dans la vie associative, politique, syndicale, dans celle de la ville. Mais unis aussi dans le constat que les partis de l'ancienne gauche plurielle, dépassés par la situation, comme l'a particulièrement démontré l'élection présidentielle de 2007, sont incapables de s'opposer à la droite dure, libérale et ségrégative de M. Sarkozy, si bien relayée à Béziers par M. Couderc. 

NOUS AVONS
UNE HISTOIRE COMMUNE
 
Nous avons participé aux mouvements sociaux depuis 95 et en particulier en 2003 en créant et en animant pour beaucoup d’entre nous un début de coordination interprofessionnelle des grévistes sur la ville.
Nous nous sommes rencontrés pour défendre à Béziers les étrangers, leurs familles sans papiers et leurs enfants. Nous avons organisé la Fête du Non au TCE à Maraussan le 28 avril 2005.
Nous étions dans la bataille contre le CPE avec les jeunes et les précaires.
Nous avons lutté contre les expulsions locatives.
Nous avons donné à voir à la population que la création artistique est porteuse de lien social.
Nous nous sommes retrouvés auprès des faucheurs volontaires d’OGM et des intermittents du spectacle.
 
Nous étions aussi dans la bataille pour aboutir à une candidature unitaire anti libérale à la présidentielle. Sur ce terrain où les logiques d’appareils de partis politiques ont été plus fortes que l’intérêt général, nous poursuivons aujourd’hui ce combat en construisant cette liste CITOYENS À GAUCHE ! ouverte à tous ceux qui veulent une alternative au libéralisme.
 
 
NOTRE DIVERSITÉ
EST NOTRE FORCE
 
Nous sommes des alter mondialistes, des écologistes, des féministes, des partisans de la décroissance économique, des pacifistes, des laïques, des antiracistes.
 
UNIS PAR LA MÊME VOLONTÉ,
nous nous retrouvons aujourd’hui,
dans le cadre des élections municipales,
avec nos concitoyens pour prendre en main
notre quotidien, notre avenir
et ceux de nos enfants.

Publié dans Qui sommes nous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article